• Fleur des Collines

12/12/2020 ūüíú

Dernière mise à jour : janv. 11

De retour d'une balade, une petite heure sur la colline à me promener, la nuit commence. L'hiver approche, les jours sombres sombrent (!) avant la prochaine lumière renaissante. J'ai vu un chevreuil, une vache noire qui faisait des bonds dans un pré, des grandes herbes à fleurs jaunes, quelques feuilles mortes voler, des nuages gris foncés et une atmosphère menaçante posée sur le monde. Je me sens protégée et protectrice, gardienne ultime de la planète Terre. Après la Haute-Brigadière j'ai pris la route des Roches et suis allée sur la crête jusqu'à apercevoir le village éclairé dans la nuit naissante. J'ai respiré, en rythme, 8 pas à l'inspire et 8 pas à l'expire. Ma planète intérieure tournait à l'emplacement de mon dan-tien, j'ai inspiré de l'air pur et frais par le nez, l'ai accompagné jusque dans mes poumons et mon ventre et j'ai expiré un air épais et chargé par la bouche. La planète tournant en permanence 10 cm en-dessous de mon nombril. J'ai vu une éclaircie d'espoir entre des nuages noirs.






8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout